Türkçe  |  English  |  عربي  |  Deutsch  |  Русский  |  Plan du site    
 
 
 

Les questions posées – L’Activité

Comment est-ce que le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT réalise-t-il la poursuite des délits d’espionnage et comment les fait-il aboutir?

L’ensemble des droits et des compétences reconnus à la police générale sont utilisés par les officiers du Sous-Secrétairiat d'Etat du MIT en vertu de la loi 2937 et de notre législation concernéé lors du processus de la suivie, de l'arrestation en flagrant délit des personnes suspectées de mener des activités d’espionnage à l'encontre de notre pays et pendant que l'on les défère en justice.

Après l’arrestation en flagrant délit, les accusés sont transférés à un tribunal compétant sur les délits d’espionnage avec le résumé de l'interrogatoire établi par les dépositions recueillies et les autres preuves existantes.

Le Sous-secrétariat d'Etat du MIT assure le besoin de renseignement de quelles institutions?

le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT assure selon la Loi 2937 les demandes et les besoins de renseignements du Président de la République, du Premier Ministre, de l’Etat-major général, du Secrétaire Général du Conseil de Sécurité Nationale et des ministères concrnés pour la préparation et la suivie des plans concernant la politique de sécurité national de l’Etat.

Quels sont les obligations des autres institutions et établissements dans le domaine des activités de renseignement?

Selon les dispositions de la Loi 2937, les Ministères et les autres établissements et institutions publics sont responsables de produire le renseignement que leurs fonctions imposent, d’obtenir l’information et le renseignement demandés par le Sous-secrétariat d'Etat du MIT, de contrecarrer les activités d'espionnage, de transmettre rapidement au MIT les informations et les renseignements qu’ils ont obtenus sur la sécurité national.

Parallèlement à cela, les établissements et les institutions publics sont dans l’obligation d'apporter toute sorte d’aides et de facilités dont les membres du Sous-Secrétariat d'Etat du MIT auront besoin pour l'accomplissement de leurs missions.

La loi 2937 avec le décret-loi no 694, les modifications apportées à 25.08.2017; Le Conseil national de coordination du renseignement (MİKK) a été créé sous la présidence du Président pour coordonner les devoirs et obligations des ministères et des autres institutions et organisations publiques et pour établir et mettre en œuvre les principes fondamentaux de la mise en œuvre du renseignement.

A quel niveau sont les relations du Sous-secrétariat d'Etat du MIT avec les autres institutions publiques et sous quelle forme ces relations sont-elles entretenues?

Le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT est une institution fondée par la Loi 2937, comprise au budget général et directement liée au President. Lors de l'accomplissement de ses fonctions et de ses missions definies dans la Loi 2937, notre Organisation assure la coordination et la coopération avec les autres établissements et institutions publics concernés dans le cadre des principes précisées dans la dite Loi.

Dans quelle mesure le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT profite-t-il de la technologie dans ses activités ?

Le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT utilise dans la plus grande mesure, pour élaborer le renseignement de l'Etat, les moyens technologiques assurés par cette ère de communication et d’information où nous vivons.

Quelle est la place du Sous-secrétariat du MIT parmis les services mondiaux de renseignement?

Tous les Etats qui existent sur terre, quel que soit leur régime, ont fondé un service de renseignement dans l’objectif de pouvoir posséder des informations à l’avance sur les menaces existantes ou probables venant de l'intérieur et de l'extérieur dans le domaine de la sécurité nationale. La puissance de ces institutions est directement proportionnelle à la puissance de l’Etat et à l’importance donnée par l'Etat à la sécurité, à la technologie qu’il possède, à la formation et l’expérience de son personnel, et surtout au soutien donné par ses citoyens. De ce point de vue, le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT prend place parmi les Services de renseignement comptés dans le monde.

Quelle est la nature des relations du Sous-Secrétariat d'Etat du MIT avec les organisations de renseignements étrangères?

La globalisation dans le monde ces 15-20 dernières années et les développements dans la politique et l’économie mondiales rendent impossible le fait que les Services de renseignement surmontent tout seul tous les problèmes.

Cette réalité est aussi valable pour les Services de renseignement connus comme les plus puissants du monde. En particulier, la dimension internationale qu'a gagnée le terrorisme et la prévalence des crimes organisés tels que le trafic d’armes, de drogues, des armes de destruction massive, le blanchissement d’argent rendent indispensable la coopération entre les Services de renseignement.

Bien évidement les relations qui existent entre les institutions de renseignement sont établies dans le cadre des limites de leurs missions légales, des intérêts nationaux et des décisions de l’autorité politique.

Le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT aussi entretient des relations avec le Service de renseignement de tous les pays en fonction des besoins détérminés par les intérêts de la Turquie. Quant au degré de cette coopération, il sera déterminé par le principe d’intérêts mutuels et des intérêts nationaux.

Quelle est la dimension des relations du Sous-Secrétariatd'Etat du MIT avec les médias?

Le Conseil de Presse et des Relations publiques directement lié au Sous-Secrétariat d'Etat du MIT est une autorité auprès de laquelle les membres de la presse peuvent faire recours pour les sujets qui concernet le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT.

De plus, le Conseil a la tâche de renseigner correctement l'opinion publique sur le Sous-Secrétariat d'Etat du MIT, de faire les comminiqués de presse de l'Organisation et de contribuer à la promotion de l’Organisation.